Chers amis,

De tout cœur je vous souhaite une très belle fête de Noël

Dans cette condition difficile de la pandémie et d’un monde qui souffre, nous sommes invités à accueillir une grande joie : Jésus sous les traits d’un nouveau-né. Nous recevons sans cesse des intentions de prières et nous continuons à prier en croyant que cette mission qui nous est confiée est un lien entre le ciel et la terre. Lors des temps de prière mais aussi tout au long de nos journées de travail, nous portons dans notre cœur tous ceux qui nous ont été confiés.

Comme tout le monde, nous avons à faire face aux conséquences de la pandémie et du double confinement : l’absence des fidèles aux célébrations, la fermeture de notre Accueil qui reprend mais avec très peu de monde, le ralentissement du projet de rénovation de notre hôtellerie … La situation économique s’en ressent. Mais la joie de Noël est plus forte que tout cela !

En cette fin d’année nous vous partageons quelques nouvelles de la communauté :

Le 5 novembre, nous avons emmené notre sœur Marie-Immaculée à l’EHPAD “Enclos Saint-Jean” d’Avignon, géré par les Sœurs de Saint Fray. Après sa chute fin Août, nous l’avons soignée du mieux que nous avons pu mais nous avons dû nous rendre à l’évidence : nous n’avions pas les moyens suffisants pour lui assurer sur place tout ce dont elle avait besoin. La décision a été difficile à prendre mais nous gardons un lien fort en téléphonant et la visitant, ce qui a été possible malgré le confinement. Notre sœur apprécie le fait d’être dans une maison où elle peut avoir la messe et des offices chaque jour et de rencontrer d’autres moniales mais la séparation est bien sûr douloureuse de part et d’autre.

Depuis le dimanche 29 novembre nous somme heureuses d’avoir la possibilité d’accueillir à nouveau les fidèles dans notre basilique pour nos célébrations. Ce deuxième confinement s’est bien passé… sans que nous soyons, cette fois-ci, tombées malades ! Frère Romaric, du couvent des dominicains de Toulouse, qui prépare une thèse de théologie, a passé tout ce temps avec nous et a ainsi pu assurer la messe quotidienne pour la communauté.

La situation sanitaire ne nous permettant plus d’accueillir les fidèles dans la sacristie (notre chapelle d’hiver, lieu « confiné » !) comme nous le faisions jusqu’ici, nous avons fait poser des plaques de chauffage radiant qui tempère un peu l’espace de célébration dans la Basilique où nous avons décidé de rester, bien couvertes (!), tout l’hiver…

Le Projet de la réhabilitation de l’hôtellerie a bien avancé malgré les aléas de cette année. Nous en sommes aujourd’hui au stade du choix des entreprises. Selon la progression de la collecte de dons, nous espérons pouvoir commencer les travaux d’ici la fin du premier semestre 2021…

Malgré la priorité donnée au chantier de l’hôtellerie qui constitue notre principale source de revenus, nous avons également prévu de communiquer sur les travaux nécessaires dans la Basilique : pour nous, l’accueil-hébergement est indissociable de l’accueil dans notre lieu de prière. Dans l’immédiat, des travaux de réfection de la toiture du chœur sont indispensables et urgents. J’espère pouvoir vous donner des nouvelles de l’avancée de ce chantier dans notre prochaine lettre.

Mais bien sûr la construction la plus importante – et quotidienne – reste celle de notre communauté ! En ce moment nous travaillons à la mise en œuvre d’un grand projet qui a mûri au cours de l’été, soutenu par nos frères, et que nous avons baptisé « Projet Prouilhe 2021 » : à l’occasion du 800ème anniversaire de la mort de notre Père saint Dominique, nous lançons une invitation aux moniales du monde entier. L’idée est de partager notre vie, en ce lieu qui est le berceau de notre Ordre, avec une quinzaine de sœurs venant de divers pays pendant trois mois (août-octobre 2021) : temps de prière et de vie fraternelle, de travail et d’étude, les quatre « piliers » de notre vie de moniales dominicaines. Les sœurs qui nous rejoindront pourront ainsi découvrir les lieux mêmes où Dominique a fondé son Ordre, aujourd’hui présent sur tous les continents.

Nous comptons sur votre amitié et votre prière pour ce projet qui va demander la collaboration de la Famille Dominicaine, frères, sœurs apostoliques et laïcs, mais qui est aussi tributaire de l’évolution de la situation sanitaire mondiale…

Dans la reconnaissance pour tout ce que vous faites pour nous, je vous assure de notre prière pour vous et ceux qui vous sont chers.

Que l’enfant Jésus soit toujours dans nos cœurs !

Bien fraternellement,

Votre soeur Marie-Joséphina de Jésus OP, prieure

Dear friends,

With all my heart I wish you a very beautiful feast of Christmas!

In this difficult condition of the pandemic and a suffering world, we are invited to welcome a great joy: Jesus in the guise of a newborn baby. We constantly receive prayer intentions, and we continue to pray, believing that this mission entrusted to us is a link between heaven and earth. During times of prayer but also throughout our working days, we carry in our heart all those who have been entrusted to us.

Like everyone else, we are facing the consequences of the pandemic and double containment: the absence of the faithful from the celebrations, the closure of our guest house, which is resuming but with very few people, the slowdown of our hotel renovation project … The economic situation is suffering. But the joy of Christmas is stronger than all that!

At the end of this year, we share with you some news from the community:

On November 5, we took our sister Marie-Immaculée to the EHPAD “Enclos Saint-Jean” of Avignon, managed by the Sisters of Saint Fray. After her fall at the end of August, we took care of her as much as we were able to, but we had to face the facts: we did not have the means to ensure that she had everything she needed on site. It was a difficult decision to make, but we keep a strong connection by calling and visiting her, which was possible despite the confinement. Our Sister appreciates being in a home where she can have mass and services every day and meet other nuns, but the separation is of course painful for both sides.

Since Sunday, November 29th we are happy to have the possibility to welcome again the faithful in our basilica for our celebrations. This second confinement went well … without getting sick this time! Brother Romaric, from the Dominican convent of Toulouse, who is preparing a thesis in theology, spent all this time with us and was able to celebrate daily Mass. The sanitation situation no longer allows us to welcome the faithful in the sacristy (our winter chapel, a “confined” place!) as we used to do, so we had heating plates installed the Basilica where we have decided to stay, although we are not going to be able to stay for a long time well covered (!), all winter long…

The Guest house Rehabilitation Project has progressed well despite the vagaries of this year. We are now today at the stage of the companies’ choice. Depending on the progress of the collection of donations, we hope to be able to start work by the end of the first half of 2021.

Despite the priority given to the Guest house industry, which is our main source of income, we also plan to communicate about the necessary works in the Basilica: for us, the welcome and accommodation is inseparable from the welcome in our place of prayer. In the immediate future the repair of the choir’s roof is indispensable and urgent. I hope to be able to give you news of the progress of this project in our next letter.

But of course, the most important – and daily – construction remains that of our community! At this moment we are working on the implementation of a major project that matured over the summer, supported by our brothers, and that we have named “Project Prouilhe 2021”. On the occasion of the 800th anniversary of the death of our Father Saint Dominic, we extend an invitation to the nuns of the whole world. The Idea is to share our life, in this place, which is the cradle of our Order, with about fifteen sisters coming from various countries for three months (August-October 2021): time for prayer and fraternal life, work and study, the four “pillars” of our life as Dominican nuns. The sisters who will join us will thus be able to discover the very places where Dominic founded his Order, today present in all continents.

We count on your friendship and your prayer for this project which will require the collaboration of the Dominican Family: friars, apostolic sisters, and lay people, but is also dependent on the evolution of the global health situation.

In gratitude for all that you do for us, I assure you of our prayers for you and your family and your loved ones.

May the Child Jesus be always in our hearts!

Your sister Marie-Joséphina de Jésus OP, prioress